Top

Causes de l'allergie

 

Quels sont les facteurs déclencheurs de ces allergies ?

 

Il convient de différencier les allergènes saisonniers des allergènes chroniques, qui n’ont pas le même impact sur les individus et qui doivent être pris en charge de façon différente.
 
Les pollens sont les allergènes le plus souvent mis en cause dans le cas des conjonctivites allergiques saisonnières. Entre 10 et 40% de la population mondiale présenterait une allergie au pollen au printemps, un chiffre en croissance depuis 30 ans. Les pollens anémophiles en particulier ont un fort pouvoir allergisant : ce sont des pollens émis en grande quantité, de petite taille et très légers, ce qui leur permet d’être transportés par le vent et de se déposer un peu partout. Les graminées, qui constituent une catégorie botanique majeure, en font partie. En France, on trouve les graminées fourragères, présentes dans les jardins et aux bords de route et les graminées céréalières dans les champs de culture. Les pollens des arbres sont également chargés en allergisants, notamment le bouleau, le cyprès et le chêne.
 

D’autres allergènes, dits d’« intérieur », sont responsables des formes les plus chroniques de réactions oculaires allergiques. Ce sont les acariens, la poussière, les squames et les moisissures que l’on retrouve dans les habitations, ce qui explique ce phénomène de permanence des symptômes.

 
 
Les polluants atmosphériques, comme l’ozone ou les fumées chimiques sont également de plus en plus pointés du doigt pour favoriser les réactions allergiques, en accentuant l’irritation des muqueuses oculaires.
Enfin, des antécédents familiaux de maladie allergique et des symptômes d’atopie peuvent aussi expliquer certaines pathologies oculaires, tout comme la réaction à des substances présentes dans les lentilles de contact ou les cosmétiques.
 
Il est à noter que les personnes qui souffrent d’allergies alimentaires (fruits de mer par exemple) ou qui sont allergiques aux piqûres ou aux injections (piqûres d’insecte ou pénicilline) ne présentent pas de symptômes oculaires.