Top

La blépharite expliquée par le Dr. Alex Shortt

 

Qu’est-ce que la blépharite ?

La blépharite est une affection de l’œil relativement fréquente qui se traduit par une inflammation et une irritation du bord des paupières. Les patients atteints de blépharite se plaignent de sécheresse oculaire, d’irritation et de douleur oculaire. Les yeux peuvent être rouges et enflammés. Si vous pensez souffrir de blépharite, sachez qu’elle ne peut qu’être diagnostiquée par un ophtalmologiste. Il est donc recommandé de vous rendre chez un ophtalmologiste pour vous faire examiner et donner le traitement adéquat.

Comment une blépharite est-elle diagnostiquée ?

La blépharite est diagnostiquée par un ophtalmologiste qui recherche les symptômes et les signes cliniques. Les symptômes sont souvent sous forme d’irritation et parfois de démangeaisons du bord de la paupière. Vous pouvez également observer une rougeur de la paupière ou de l’œil. Les patients souffrant de blépharite ont également une sensation douloureuse de fatigue et de sable dans les yeux, et sont contraints de cligner fréquemment. Si vous êtes examiné(e) par un ophtalmologiste, il/elle constatera la rougeur et l’inflammation de l’œil, mais également tout signe accompagnant la sécheresse oculaire qui peut être provoqué par une blépharite.

Quels sont les différents types de blépharite ?

Il existe trois principaux types de blépharites. Le premier est la blépharite antérieure qui atteint le bord antérieur et externe de la paupière à la racine des cils, elle est le plus souvent due à une

infection microbienne. Le deuxième type de blépharite est la blépharite mixte et se caractérise par une accumulation de sécrétions et de substances huileuses anormales au milieu de la paupière. Le dernier type de blépharite est la blépharite postérieure, lorsque les glandes à l’intérieur des paupières sont obstruées et commencent à produire une sécrétion anormale de leur contenu.

Quelles en sont les causes ?

Les causes réelles ne sont pas connues, mais de grands progrès dans la compréhension de cette série d’affections ont été réalisés ces dernières années. Il semblerait que blépharite antérieure est causée par une accumulation de bactéries logées sur la peau extérieure de la paupière, et que certains patients sont particulièrement sensibles à la prolifération de ces bactéries. Pour ce qui est de la blépharite mixte, nous pensons qu’elle est provoquée par une présence anormale de substances huileuses naturellement présentes dans la paupière et les larmes du fait de bactéries. Enfin, le troisième type de blépharite, la blépharite postérieure, serait dû à l’obstruction et à l’inflammation des glandes situées dans les paupières.

Quels sont les traitements de la blépharite ?

Lorsque l’on souffre de blépharite, il faut souvent associer plusieurs traitement afin d’obtenir une amélioration. Il n’existe pas de traitement unique ni de collyres contre la blépharite. Le but de ce traitement est de réduire la quantité de substances huileuses et de sécrétions, ainsi que les bactéries accumulées sur le bord de la paupière, ce qui peut se faire par une hygiène de la paupière en utilisant des compresses sûres et non toxiques. Le deuxième traitement prescrit aux patients souffrant de blépharite est une thérapie thermique. Nous leur demandons d’appliquer un dispositif spécialement

conçu pour les yeux qui diffuse de la chaleur sur les paupières, puis de masser la paupière. Le troisième composant du traitement de la blépharite est un traitement médicamenteux prescrit par l’ophtalmologiste. La thérapie médicamenteuse peut prendre la forme de collyre lubrifiant, de collyre anti-inflammatoire, ou encore parfois des comprimés anti-inflammatoires. Le niveau de traitement requis dépend de la gravité des symptômes et des signes cliniques.

Que dois-je faire si je pense avoir une blépharite ?

Si vous pensez souffrir de blépharite, la première chose à faire est de consulter un ophtalmologiste. Mais il y a également d’autres gestes que vous pouvez faire en plus de ce que vous aura recommandé l’ophtalmologiste. Le premier geste est ce que nous appelons l’hygiène de la paupière : vous utilisez des compresses spécialement conçues pour éliminer les bactéries, les substances huileuses accumulées et les peaux mortes présentes sur le bord de la paupière. Les meilleures compresses sont non toxiques, n’irritent pas et ne piquent pas les yeux, telles que les compresses Blephaclean®. Elles sont également disponibles en solution, appelée Blephasol®, sous forme de flacon. Nettoyez le bord de l’œil à l’aide de disques en coton. Le deuxième geste que devriez faire, avant même de consulter un ophtalmologiste, est d’acheter un dispositif thermique à appliquer sur les paupières dix minutes par jour. Il en existe plusieurs sur le marché. Enfin, le dernier geste que vous devriez faire avant même de consulter un ophtalmologiste est d’envisager d’adapter votre alimentation, notamment en favorisant les acides gras riches en oméga, en particulier en oméga-3, tout en évitant les environnements climatisés et l’exposition aux polluants, à un air trop pollué ou très sec.

Pourquoi vos yeux larmoient-ils par temps froid ?

Les patients souffrant de blépharite ou du syndrome de l’oeil sec sont particulièrement sensibles à l’air froid. Une personne normale peut compter sur une sécrétion lacrymale normale sur la surface de l’œil pour éviter que l’air froid ne l’atteigne. Si les patients ont des yeux secs ou une blépharite, la qualité ou la quantité de larmes n’est plus suffisante pour protéger l’œil des effets de l’air froid. Ainsi, l’air froid peut atteindre la surface de l’œil et provoquer un réflexe de larmoiement de l’œil. Dès lors, si vous souhaitez réduire ce phénomène, il est recommandé de consulter un ophtalmologiste pour déterminer si vous souffrez ou non du syndrome de l’oeil sec ou de blépharite, et d’avoir un traitement spécifique pour le syndrome de l’oeil sec ou la blépharite en vue d’améliorer ce symptôme.